Peut-on conduire avec du CBD ?

Même si le CBD est légalisé sur le sol français, son nom à lui seul fait penser au cannabis. En réalité, la législation traitant du cannabidiol révèle encore une ambiguïté sur la possibilité de conduire un véhicule sous l'effet du CBD. Pour comprendre ce mystère, cet article fournit des informations sur la conduite sous l'emprise du cannabidiol.

Le CBD et les contrôles de dépistage

Le meilleur conseil que l'on puisse vous donner : ne consommez aucun produit CBD avant de conduire, par quelque moyen que ce soit. Par exemple, un conseil peut vous éviter bien des situations stressantes lors d'un contrôle routier. Assurez-vous toujours que le produit que vous achetez contient la dose de THC approuvée par le gouvernement. Ou bien, assurez-vous d'éviter complètement cette molécule. Vous pouvez consulter le blog du CBD pour en savoir plus. 

Cependant, les niveaux de THC ne sont pas le seul problème avec le sujet du CBD au volant. Car conduire après avoir consommé du cannabidiol pur à 99,99% est toujours déconseillé. Les produits dérivés du CBD doivent avoir un pourcentage de THC inférieur à 0,2 %. Sachez que même une très petite quantité de THC dans votre corps peut vous faire passer un test de dépistage.

Effets secondaires du CBD et risques de conduite

Le cannabidiol n'a généralement pas de propriétés psychotropes. Néanmoins, cela peut rendre n'importe quel conducteur somnolent. Souvent, les amateurs de cannabidiol recherchent ses effets calmants lorsqu'ils l'utilisent. Avec une bonne dose de produit, une personne peut voir ses troubles du sommeil disparaître. Mais, c'est cet aspect qui rend le CBD dangereux au volant. 

En effet, la sensation de bien-être procurée par un produit accompagne fréquemment le consommateur à s'endormir. Même si ce phénomène est plus prononcé chez les personnes qui abusent du produit, le risque de dormir sur le volant est bien présent. Les produits CBD conformes au THC ne seront pas vus sur les tests de dépistage de la salive ou de l'urine. La surconsommation et le non-respect de ce pourcentage ne feront jamais de cette plante médicinale une alliée sur la route.